Blog / Conseils & décryptages / Accessibilité numérique : 3 points clés pour comprendre de quoi il s’agit

Accessibilité numérique : 3 points clés pour comprendre de quoi il s’agit

Camille B.
watch_laterPublié le 14 Jun 2022
access_time3 min.

L’accessibilité numérique, ça vous parle ? Bof, vaguement, pas tellement, pas du tout ?
Grand principe de l’inclusion des personnes en situation de handicap, l’accessibilité numérique est réglementée et obligatoire pour certains organismes. Si elle peut paraître contraignante à mettre en place, elle présente surtout de nombreux avantages. Allez, on vous explique !

L’accessibilité numérique, qu’est-ce que c’est ? 

L’accessibilité numérique se définit par le fait de “permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder aux contenus et services digitaux“*.

Cette définition est celle donnée par Ipedis*, une société de conseil et de formation spécialisée dans l’accessibilité numérique.

Il s’agit de rendre accessibles au plus grand nombre de personnes les ressources disponibles sur internet et sur tous types de supports digitaux, des contenus d’un site web à ceux disponibles sur les réseaux sociaux, en passant par les documents PDF par exemple.

D’accord, mais concrètement en quoi ça consiste ?

Rendre un support accessible peut se traduire de différentes manières.

On pourrait penser que rendre un contenu accessible consiste à le rendre lisible uniquement aux personnes souffrant d’une déficience visuelle. Et l’accessibilité numérique s’adresse en effet à ces personnes, pour lesquelles on peut rendre un support visuellement plus accessible, en utilisant des caractères plus gros, des polices plus lisibles ou encore des contrastes de couleurs élevés par exemple. 

Un contenu accessible sera également optimisé pour pouvoir être déchiffré le mieux possible par les logiciels de lecture de texte utilisés par les personnes non-voyantes.

Navigation numérique à l’aide d’un logiciel de lecteur pour les personnes non-voyantes.

Mais l’accessibilité numérique va plus loin que ça et doit permettre de rendre des contenus facilement compréhensibles pour des personnes en situation de handicap visuels mais aussi physiques, auditifs ou cognitifs

L’accessibilité concerne donc à la fois le fond et la forme du contenu.
Simplifier le texte au maximum pour éviter les phrases trop longues, employer du vocabulaire aisément compréhensible, séparer les paragraphes et distinguer clairement les titres et sous-titres, utiliser un nombre limité de couleurs, ajouter des légendes aux photos et images… On tient déjà là plusieurs bonnes pratiques de l’accessibilité numérique, qui peuvent paraître basique certes, mais qui sont pourtant incontournables.

Pour aller plus loin, le remplissage de certaines balises de votre site internet, ou de champs spéciaux dans des logiciels tels qu’InDesign peuvent permettre d’optimiser au maximum des documents numériques.

Et ça sert à quoi ?

Nous pourrions simplement répondre : à beaucoup de choses ! Mais on est sympas, on va développer.

Premièrement, la définition parle d’elle-même, l’accessibilité numérique permet au plus grand nombre de personnes de comprendre un contenu, ce qui constitue déjà une réussite en soi.

À une époque où la notion d’inclusion est une véritable question de société, l’accessibilité numérique à toute sa place ! Et voyons le bon côté des choses : rendre un contenu accessible aux personnes en situation de handicap permet aussi de le rendre plus accessible à tout le monde ! Exit le jargon professionnel et les acronymes que personne ou presque ne comprend, tout le monde vous sera reconnaissant de vous exprimer clairement et simplement.

L’accessibilité numérique sert aussi à répondre à un cadre légal et à des recommandations. Vous l’ignoriez peut-être, mais c’est une pratique encadrée par des réglementations et qui fait l’objet de d’obligations, notamment pour les organismes publics depuis la loi sur l’égalité des chances de 2005. 

En France, le RGAA** (qu’est-ce qu’on disait sur les acronymes ?), Référenciel Général d’Amélioration de l’Accessibilité, décrit précisément les organismes soumis aux obligations d’accessibilité numérique et les règles auxquelles ils doivent répondre.

Le W3C*** (World Wide Web Consortium) donne également des recommandations et standards de l’accessibilité numérique à respecter.

Plus que la seule prise en compte des handicaps, l’accessibilité numérique constitue aujourd’hui un véritable enjeu d’inclusion pour toutes les organisations, publiques et privées. Déjà encadrée par des réglementations, l’accessibilité numérique pourrait devenir incontournable ces prochaines années, et plus tôt on s’y intéresse, plus il sera facile et rapide de progresser !

Sources :
*Ipedis
**RGAA – Référentiel général d’amélioration de l’accessibilité
***W3C – World Wide Web Consortium